Les questions fréquentes au sujet de la Sophrologie

Cet article a pour but d’éclairer sur certains questionnements.

En effet, la Sophrologie suscite encore nombreuses interrogations, notamment sur la manière de pratiquer, à quelle fréquence, mais aussi sur les différences qui existent avec d’autres disciplines telles que l’hypnose ou la méditation.

Qu’est-ce que la Sophrologie ?

Fondée dans les années 60, cette discipline s’inspire de techniques diverses issues du monde oriental et occidental (yoga, méditation, za zen, bouddhisme, relaxation, psychologie humaniste, phénoménologie, etc.), et s’intéresse à la manière de traiter les états modifiés, voire altéres, de la conscience.

Cet outil original, est constitué des termes grecs SOS, PHREN et LOGOS qui signifient respectivement HARMONIE, CONSCIENCE et SCIENCE.

Il s’agit donc, d’une méthode basée sur des principes scientifiques qui permet d’harmoniser la Conscience humaine.

La Conscience est explorée dans un ordre logique et chronologique, au départ d’une activation de nos sensations corporelles, puis de nos émotions, ensuite de notre intuition, et in fine, nous permettre de dépasser l’expérience, de transcender l’ordre de la réalité vécue.

Cette exploration consciente est soutenue par notre esprit analytique-rationnel, afin de trouver un langage commun qui expriment les ressentis et les découvertes intéressantes.

Il s’agit de stimuler nos intelligences corporelle, émotionnelle et intuitive, dans la dimension énergétique et de focaliser sur l’agréable, le positif, avant tout.

Comment se déroule une séance de Sophrologie ?

En collectif ou en individuel, la séance est ponctuée d’un échange, avant et après.

Vécue dans un cadre respectueux, de non-jugement et bienveillant, le Sophrologue propose la guidance et la vit avec les apprenant(e)s, avec qui il forme une alliance.

En posture assise ou debout, les yeux fermés, il s’agit de laisser émerger les découvertes intérieures, par des stimulations au départ du corps, accompagnées de notre respiration, pour saisir et capter plus finement, les énergies-ressources en Soi.

Le corps est toujours à la base du processus d’exploration de notre Conscience.

Une séance dure à peu près une heure.

Combien de séances sont nécessaires ?

En cycle collectif, la durée d’exploration est variable d’un niveau ou d’une thématique à l’autre. On peut compter 6 à 11 séances par cycle thématique. Tandis qu’en individuel, la personne qui s’engage dans le processus, peut décider d’une seule, deux, trois, quatre séances, voir plus, si elle le souhaite.

Quels sont les bienfaits de la Sophrologie ?

La Sophrologie est un cheminement individuel vers une meilleure connaissance de Soi qui nécessite un “engagement” sur du long terme. Elle ne se substitue pas à un traitement médical ou thérapeutique, toutefois, elle a une portée indéniablement prophylactique, car elle permet notamment de prévenir les tensions tenaces, prévenir les troubles du sommeil, améliorer la concentration et bien d’autres choses.

Bien qu’il n’y ait jamais aucune obligation de résultats, elle engage notre propre responsabilité et nécessite un entraînement régulier afin d’en sentir les bienfaits, sur la durée.

Quelles sont les différences avec d’autres disciplines telles que la méditation ou l’hypnose ?

La Sophrologie est un outil original qui passe par une stimulation corporelle, avant tout. Le processus d’exploration de la Conscience, suppose un ordre bien précis, et tout réside dans l’intention. Notamment, la gestion de l’état de tension, de l’état de détente, des émotions, de la concentration, etc.

En outre, elle privilégie l’emploi du “Je” et du “Nous”, contrairement à l’hypnose qui induit une suggestion.

La Sophrologie intègre dans le 3e niveau d’exploration de la Conscience, une forme d’état méditatif, lorsque la conscience de notre sensorialité et de notre palette émotionnelle sont plus éveillées.

Chaque discipline impliquant le “développement personnel”, dispose de sa spécificité et a pour vocation de mener à un équilibre entre corps et esprit.

En conclusion, même si la porte d’entrée est différente et bien que le niveau de conscience soit très proche dans chacune des disciplines, il s’agit de trouver celle qui vous convienne le mieux pour vous permettre de redevenir l’acteur de votre Vie et d’apporter une réponse plus créative, et non plus, automatique-inconsciente.

Rose P

Laisser un commentaire