L’expérience du VIVANT

 

La sophrologie puise ses sources dans de nombreuses techniques issues du monde oriental et occidental.

Ainsi, Alfonso Caycedo, son fondateur, s’est largement inspiré du Yoga (relier le corps et le mental), du Bouddhisme Zen (amener vers la dimension du Sacré, la Puissance de Vie), du principe de phénoménologie de Husserl (suspendre le jugement) et d’autres courants/méthodes philosophiques.

L’outil s’est alors diversifié avec les apports d’Yves Davrou (collaborateur et traducteur de Caycedo) qui a permis de clarifier et simplifier le langage en laissant une place prépondérante à l’énergie du vivant.

Davrou a intégré des techniques nouvelles, de stimulation de la Conscience ;

  • la pratique de l’automassage global du corps (pour activer la circulation énergétique) ;
    • en se basant sur le Do In venu d’Orient, Davrou abandonne le trajet des méridiens au profit d’un geste plus libre, adapté au besoin de chacun
    • cette “toilette énergétique” vise à
      • améliorer notre concentration
      • faciliter la prise de conscience de nos sensations, notre vitalité intérieure
      • trouver un juste équilibre entre l’activation énergétique et les pauses d’observations => alternance des opposés complémentaires
  • la stimulation et la gestion émotionnelle
  • les Rêves éveillés avec le Dr Henry Boon
  • les fonctions de la Conscience de Carl G. Jung (corps, émotions, intuition, pensée) afin de progresser chronologiquement vers le processus d’individuation (rendre conscientes des énergies inconscientes) et aller vers le Soi (transcendance)
  • une éthique exemplaire qui vise la responsabilité, l’autonomie et l’authenticité de chaque individu. En outre, la relation d’aide est fondée sur les principes de non-directivité, de Carl Rogers.

Considérant chaque fonction de la Conscience comme des intelligences du vivant, les héritiers de Davrou n’ont eu de cesse de faire évoluer l’outil, afin de répondre à la diversité sensorielle de chacun.

Tout en conservant la simplicité de l’outil, il s’agit dès lors, de faire émerger le panel des ressources de vie disponibles, dans notre quotidien.

Une diversification des techniques d’exploration et une personnalisation de l’outil permettent à chacun d’être à l’écoute de soi, d’adapter les exercices de stimulation à son ressenti du moment et d’être dans la justesse de l’instant présent.

Quant aux neurosciences, elles ont apporté un nouvel éclairage concernant les bienfaits de l’entraînement sophrologique ;

  • lien entre conscience et corps-cerveau
  • lien entre apprentissage et plasticité cérébrale
  • finesse de proprioception
  • lien entre émotion et prise de décision et communication
  • lien entre intuition et créativité

Il a été observé que la sophrologie améliorait le réseau neuronal de toutes les aires cérébrales. Avec l’automassage, l’ensemble de nos récepteurs cutanés s’éveillent et les circuits concernés, codent un langage nouveau qui actualise la Conscience de notre schéma corporel, facilitant ainsi l’intégration de tout changement (douleur, etc…).

La sophrologie permet de mettre en mouvement l’énergie de Vie, elle transforme positivement la perception de Soi et elle vise l’équilibre vers un mieux-être, séance après séance.

 

Source ; La sophrologie dynamique – Explorez et renforcez vos 5 intelligences, éditions Dangles, 2017

Laisser un commentaire