Ô Douce Mélancolie

Quelques fois, je peux me sentir mélancolique.

Mélancolique d’une certaine tristesse.

Celle des tréfonds, qui pourtant, fait jaillir la lumière, l’immensité de mon âme.

Et en Conscience, je vibre de tous mes maux.

En Conscience, je vibre de tous mes sanglots.

Je suis l’harmonie, le contrepoint, la consonance, la dissonance.

Et en conscience, je vibre la musique.

Je vibre la petite mélancolie.

Rose P

 

Laisser un commentaire