Stress et Sophrologie

Issue du yoga, de la méditation, du za zen, de la philosophie antique, de la psychologie, de la phénoménologie, de l’hypnose et bien d’autres courants du monde oriental et occidental, la Sophrologie est une discipline récente et originale qui permet de trouver un mieux-être, dans un quotidien où les stimulations dépassent quelques fois, le seuil tolérable de notre organisme.

Tant dans la sphère privée que professionnelle, le stress se répand partout de façon insidieuse, telle une pandémie.

Le stress est une réponse d’adaptation physiologique et psychologique de l’organisme, à son environnement. On distingue le stress positif (eustress) du stress négatif (distress). Le stress a toute son utilité, notamment pour nous pousser à l’action, mais lorsqu’il est chronique, qu’il n’y a aucune phase de récupération, il a un impact néfaste sur notre santé. De multiples symptômes peuvent dès lors, apparaître (tensions musculaires, troubles du sommeil, céphalées, troubles intestinaux, angoisses,…).

La Sophrologie permet de se reconnecter à sa sensorialité pour affiner la perception de notre état d’être et apprendre ainsi, à mieux gérer les tensions. Elle nous permet de reprendre un certain contrôle sur notre vie.

Grâce à la Sophrologie, au départ d’exercices simples, en posture assise ou debout, chacun peut identifier plus finement les zones corporelles sous tensions. Quelques mouvements adaptés, accompagnés d’une respiration adéquate, vont permettre de relâcher les tensions tenaces, et laisser place à de la détente.

Astuce sophro pour se rendre compte de son état de tension

  • En position debout ou en posture assise, les yeux fermés ou entrouverts, les pieds bien posés au sol, j’observe ma respiration. Je quitte le brouhaha mental, les soucis de la journée et me connecte à mon ressenti intérieur. J’observe les mouvements de l’abdomen, de la cage thoracique à l’inspiration et à l’expiration
  • Puis, j’observe ce qui se vit dans les pieds, bien ancrés sur le sol
  • Ensuite, j’observe ce qui se vit dans l’ensemble du corps, en passant par les chevilles, les mollets, les genoux, les cuisses, le bassin, le tronc, les bras, les épaules, jusqu’au crâne
  • Je prends le temps d’observer les différentes sensations (la respiration ? est-elle lente ou profonde ? quelles sensations depuis la base des pieds jusqu’au crâne ? y a-t-il de la chaleur ? de la fraîcheur ? des picotements ? comment je me sens ici et maintenant ?)
  • En inspirant, je mets de la tension légère et progressive dans les pieds, les chevilles, les mollets, les genoux, les cuisses, le bassin, je contracte le tronc, le visage et j’observe les sensations quelques instants. Je relâche le tout en expirant, dans le respect et la bienveillance
  • J’observe ce qui vit, circule en moi, tant dans la tension que dans la détente
  • Je revis cette tension progressive 2 fois encore, en adaptant le rythme, l’intensité de la tension, du relâchement, si besoin
  • Je prends conscience de l’énergie de vie en moi et je focalise sur ce qui a été agréable/intéressant dans ces mouvements
  • Ai-je pris conscience de nouvelles choses ? nouvelles sensations ?nouvelles ressources ? 

Cette petite séquence invite à prendre conscience de notre état de tension et peut être adaptée aux besoins de chaque individu, notamment dans la guidance du Sophrologue.

Laisser un commentaire